top of page

Journées "Claude Tresmontant", 2017

- Vidéos -

Interview de Claude Tresmontant, 1988

Interview de Claude Tresmontant - Canada 1988
Partie 1 : La science contemporaine et la preuve de l'existence de Dieu.
Partie 2 : L'étrange destinée du peuple hébreu.

Conférences sur Claude Tresmontant, 13-11 / 28-12 2018

Conférences sur Claude Tresmontant - 2018
Journées Claude Tresmontant - 2017
4 - Michel Fromaget - Berdiaev, Zundel et Tresmontant - 13-14 mai 2017 ENS
45:25

4 - Michel Fromaget - Berdiaev, Zundel et Tresmontant - 13-14 mai 2017 ENS

Michel Fromaget, anthropologue, est Maître de conférences honoraire de l’Université de Caen-Basse Normandie. En 1981, il soutient à la Sorbonne (Paris V) une thèse de Doctorat d’Etat ès Lettres et Sciences humaines intitulée : Individuation et idée de mort. Essai d’anthropologie de l’imaginaire. Il est notamment l’auteur de : « Corps-Ame-Esprit ». Introduction à l’anthropologie ternaire (Albin Michel, 1991), Naître et mourir. Anthropologie spirituelle et accompagnement des mourants (F.X. de Guibert, 2006), Eros, Philia, Agape. Nouveaux essais d’anthropologie spirituelle (Editions Romaines, 2008), Mort et émerveillement dans la pensée de Maurice Zundel (Lethielleux, 2011), Un joyau dans la nuit. Introduction à la vie spirituelle d’Etty Hillesum (DDB, 2014), Réponse de Maurice Zundel à Albert Camus. A propos du mal, de la révolte et de l’amour (Parole et Silence, 2017). Michel Fromaget met en regard les anthropologies de Berdiaev, Zundel, et Tresmontant, en soulignant leur étonnante proximité. Tous les trois ont montré l’erreur du dualisme « corps-âme » platonicien, qui n’est résolu que par l’introduction d’un troisième terme : l’esprit, spécificité humaine qui lui ouvre la relation à Dieu. Il a également montré que pour ces trois penseurs l’idée de l’immortalité de l’âme n’est pas contenue dans la Révélation : elle est toujours un don auquel notre liberté doit répondre.
5 - Etienne Le Coarer - Philippe Gagnon - Dialogue Sciences Foi - 13-14 mai 2017 ENS
38:03

5 - Etienne Le Coarer - Philippe Gagnon - Dialogue Sciences Foi - 13-14 mai 2017 ENS

Etienne le Coarer est un astrophysicien qui consacre ses recherches à l'instrumentation pour l'astrophysique. À l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (IPAG), il a dirigé l'équipe technique qui développe des instruments qui sont installés sur les plus grands télescopes de la discipline. Ils permettent entre autres la détection et l'observation des systèmes planétaires extra-solaires. À travers l'expérience et l'observation, l'astrophysicien est avant tout un physicien qui possède le plus grand laboratoire qui lui permet ainsi de valider les théories aux conditions limites de la physique. Philippe Gagnon est né au Québec. Il a fait sa première thèse sur l’utilisation du concept d’information dans la théologie philosophique de Claude Tresmontant, puis obtenu un PhD de Théologie, un doctorat canonique (D. Th.) en sacrée théologie, puis un doctorat en philosophie des sciences (D.Ph.). Il a continué ses recherches en stages postdoctoraux à l’Université de Sherbrooke et à l’Université de Strasbourg. Il a enseigné la biologie et les mathématiques dans de nombreuses universités au Canada et aux États-Unis, en dernier lieu à Bethel University. Il est aujourd’hui Maître de conférences en théologie et en philosophie au Centre théologique de Meylan-Grenoble, ainsi que Chargé d'enseignement à l’École Supérieure de Biologie - Biochimie - Biotechnologies (ESTBB) de l'Université Catholique de Lyon. Ses domaines de prédilections sont la Philosophie des Sciences, la Philosophie de la Nature ainsi que la Théologie fondamentale et philosophique. Etienne Le Coarer et Philippe Gagnon ont, à deux voix, examiné la question du dialogue entre science et foi. La méthode scientifique réclame prudence et modestie, mais il y a des avancées sur lesquelles on peut s’appuyer. La question du calcul de la vitesse illustre bien ces points, et aujourd’hui, de nombreuses notions doivent être revues en fonction de ses nouveaux calculs. Le temps est porteur de destruction (entropie) mais également de nouveaux objets inattendus, devant lesquels l’émerveillement a toute sa place.
7 - Philippe Gagnon - Vision informationnelle de Tresmontant - 13-14 mai 2017 - ENS
41:20

7 - Philippe Gagnon - Vision informationnelle de Tresmontant - 13-14 mai 2017 - ENS

Philippe Gagnon est né au Québec. Il a fait sa première thèse sur l’utilisation du concept d’information dans la théologie philosophique de Claude Tresmontant, puis obtenu un PhD de Théologie, un doctorat canonique (D. Th.) en sacrée théologie, puis un doctorat en philosophie des sciences (D.Ph.). Il a continué ses recherches en stages postdoctoraux à l’Université de Sherbrooke et à l’Université de Strasbourg. Il a enseigné la biologie et les mathématiques dans de nombreuses universités au Canada et aux États-Unis, en dernier lieu à Bethel University. Il est aujourd’hui Maître de conférences en théologie et en philosophie au Centre théologique de Meylan-Grenoble, ainsi que Chargé d'enseignement à l’École Supérieure de Biologie - Biochimie - Biotechnologies (ESTBB) de l'Université Catholique de Lyon. Ses domaines de prédilections sont la Philosophie des Sciences, la Philosophie de la Nature ainsi que la Théologie fondamentale et philosophique. Philippe Gagnon, qui a consacré son mémoire de maîtrise à Tresmontant et a pu bénéficier d'entretiens avec lui, nous présente la défense de l'originalité de la pensée hébraïque et chrétienne réalisée au moyen de l'usage du concept d'information. Il analyse les divergences et les convergences entre l'analyse philosophique conduite par les anciens et celle dont Tresmontant créditait la pensée hébraïque. Finalement, il se sert de la notion d'âme, puis de celle de substance, pour mettre en lumière certaines limites de la représentation de la résurrection dans les écrits de Tresmontant, pour finir par indiquer certaines pistes pour continuer à en creuser l'intelligibilité.
9 - Jérémy-Marie Pichon - L'imitation du Christ dans la pensée chrétienne - 13-14 mai 2017 - ENS
29:07